La photothèque planétaire d'orsay Regional Planetary Image Facilities
Accueil du site > Grand public > Les planètes vues par Galilée > Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

La qualité des images observées en Astronomie est souvent exprimée en termes de seeing. Ce critère est un paramètre essentiel dans la simulation des observations de Galilée : nous avons choisi un seeing de 6’’, suivant les travaux de Racine & Wesemael 2008, PASP 120, 465.

La description de la turbulence atmosphérique que nous avons adoptée est basée sur un modèle d’écran de phase de Kolmogorov, dans l’approximation dite de Taylor (frozen-flow approximation). Selon cette approximation, la turbulence reste gelée durant le temps de la mesure (Taylor, 1938), voir par exemple Lane et al. 1992, Waves in Random Media 2, 209 ou van Dam 2003





Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences GEOPS CNRS
RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP